Philippe Gabel

A la fois craintif et exalté, le voyageur pénètre dans la ville d’un pas de chat en territoire étranger.

Cette phrase de Julio Cortazar illustre bien ma démarche photographique. Je suis en marche, de campagne en villes, le cœur et les yeux ouverts, à la rencontre de cet inconnu, mon semblable. J’aime laisser s’échapper le temps en ballades humanistes, en quête de ces syncopes, instantanés éclairs, dont le voile blanc va peut-être révéler l’invisible, une fragile osmose entre ce qui est et ce que je suis. 

Regardez voir ! 

 

Philippe Gabel est photographe autodidacte, parisien et voyageur. Il vit entre Paris et la Bourgogne morvandelle. Il développe une approche de la photographie centrée sur des gens qu’il aime montrer dans des lieux photographiés comme des théâtres du social. Des personnes à la rue dans Paris (Les silences de la rue, exposés à Paris, puis au Théatre du Soleil et au Parlement Européen à Strasbourg en 2008), à celles d’un passage de Marrakech (Passages, 2005, exposition en projet). Il travaille actuellement sur une série de « personnages naturels » (arbres, rocs, marres…) qui peuplent les forêts vézeliennes (Exposition et livre en projet). Son travail V’là aut’chose !...  Amours bizarres… Portraits de vide-greniers  a été exposé en 2010 à la Maison Jules Roy de Vézelay, à Paris, Espace Beaurepaire (2010), Leroy Merlin (2011), Galerie St Germain (2012) et en Suède, Fårö Island (2012) accompagné d’un livre Vide-Greniers aux Éditions Créaphis.