Expositions


 

 

 

 

07-11-2017 - 02-12-2017affiche_yamamoto.jpg

Masaki Yamamoto  At Home

Ce jeune photographe, déjà dans les collections de la Maison européenne de la photographie, peint un portrait émouvant et étonnant de sa propre famille chez eux.

dossier de presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05-09-2017 - 30-09-2017affiche_cinq_ans.jpg

Mind's Eye fête ses cinq ans

Mind’s Eye / Galerie Adrian Bondy a ouvert ses portes en septembre 2012 avec l’exposition Visages/Paysages de Ray Renolds. En cinq ans nous avons accueilli 18 artistes pour 20 expositions personnelles ainsi que deux expositions collectives. Nous fêtons les cinq ans de la galerie par une rétrospective rassemblant une bonne trentaine des œuvres les plus marquantes qui ont été présentées à la galerie.

 

dossier de presse

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

06-06-2017 - 01-07-2017affiche_bondy_pp.jpg

Adrian Bondy   Puerto Príncipe

Puerto Príncipe est le nom que portait autrefois la ville de Camagüey, troisième plus grande ville de Cuba dont le centre historique est reconnu patrimoine mondial par l'UNESCO. Il est par ailleurs le nom d'une banlieue relativement aisée de la ville.

Pendant un séjour de six semaines, début 2017, dont un mois dans cette banlieue, Adrian Bondy a sillonné et photographié la ville et ses habitants. Cette exposition est le fruit de ses explorations, rencontres et découvertes. 

 

dossier de presse

 

 

 

 

 

 

04-04-2017 - 29-04-2017affiche_pavy_japon70.jpg

Claude Pavy  Japon 70

J'ai découvert le Japon en 1972 au cours d'une tournée en tant que musicien. Un mois sans trop de déplacements et avec des jours de repos, ce qui m'a permis d'en profiter au maximum.

Ce fut une révélation sur l'art et la richesse de cette civilisation si particulière. A tel point que rentré à Paris je me jetai sur tout ce que je pouvais trouver sur le Japon.

Quelque temps après, je rencontrai à Paris une Japonaise, me mis au japonais et en 76 et 77 vacances au Japon pour faire connaissance de ma future belle famille. Ce qui m'a permis de trouver le vrai Japon de l'intérieur au-delà des clichés superficiels, encore beaucoup plus intéressant et chaleureux.

Ces images sont un écho de ces quelques instants privilégiés.

CLAUDE PAVY

 

dossier de presse

 

 

 

 

 

06-12-2016 - 24-12-2016affiche_paysages.jpg

Exposition collective   Paysages

REGIS BODINIER, ANTON BULYONOV, JOHN CLARIDGE, MICHEL DAMBRINE, TAKEHIKO NAKAFUJI, TAMIKO NISHIMURA, CLAUDE PAVY, COLETTE POURROY, RAY RENOLDS, BENOIT SABOURDY, CHIEKO SHIRAISHI.

Onze artistes de la galerie nous offrent leurs visions et leurs interprétations du paysage : des paysages ruraux, marins, urbains, imaginaires. De jour ou de nuit, de toutes les saisons, de divers pays : le Japon, la Russie, la France, la Chine, les Etats-Unis, l’Angleterre, le Pays de Galles. Des images à méditer paisiblement par ces temps pour le moins imprévisibles.

 

 
 

 

 

 

08-11-2016 - 26-11-2016affiche_shiraishi.jpg

Chieko Shiraishi  Shimakage

Usagi-jima (Ile du lapin), Saru-shima (Ile du singe), Iruka-jima (Ile du dauphin)... il existe plusieurs îles portant des noms d’animaux ici au Japon. Chaque fois que j’en rencontre une nouvelle, je ressens le besoin de voyager.

Un de mes premiers souvenirs, assez flou, est celui d’avoir visité l’Ile du pingouin.  De temps en temps, lors d’une de ces expéditions vers une île, j’essaie de me rappeler le paysage de ce voyage initial; cependant il ne me revient que vaguement, comme le paysage d’un tableau féerique.

Vue du bateau, la silhouette de l’île est brumeuse, et vacille devant les yeux, entremêlée aux vagues. Semblant lointaine, puis en apparence plus près, elle reste d’une certaine manière hors de portée. L’Ile du pingouin, tout en émanant des signaux faibles dans ma mémoire, est une Ile fantôme. Elle est toujours là, vacillante, à la dérive, dans les confins de la mémoire obscurcie.

CHIEKO SHIRAISHI

dossier de presse

 

 

 

 

20-09-2016 - 08-10-2016affiche_bodinier.jpg

Régis Bodinier  Traces

Traces est une recherche photographique portant principalement sur le milieu urbain et notamment sur les traces laissées par le temps et les mutations sur la culture, le patrimoine et la société chinoise… Un regard porté sur ce monde tel qu’il est vécu au fil de balades, de rencontres et plus simplement de la contemplation de ce que ce pays comporte de témoignages sur les changements de notre époque.

Ce travail photo au long cours évoque les derniers instants de quartiers avant leur destruction ou leur transformation, les changements des habitudes de vie, la place des anciennes et nouvelles générations dans des villages qui se désertifient... Il pose la question du devenir d’une société face à un développement galopant.

RÉGIS BODINIER

dossier de presse

 

 

 

 

 

06-09-2016 - 17-09-2016affiche_claridge_east-end.jpg

 

John Claridge  East End

John Claridge commence à documenter le East End dès quinze ans, avec un regard étonnamment sûr. Un livre de ces photographies vient de sortir. A cette occasion, nous exposons une trentaine d'images extraites du livre : le port de Londres dans la brume, ses entrepôts, ses grues, ses ponts, les petits magasins du coin, les boucheries presque vides, les voisins, les amis dont certains peu fréquentables, les gamins attachants, les dockers, les mendiants. John Claridge sera présent à la galerie pour dédicacer son livre.

Excellent à la prise de vue, il se montre également maître tireur, exploitant à merveille le grain intrinsèque aux films argentiques. Ses tirages numériques ressemblent à des gravures intemporelles. East End est sa troisième exposition à Mind’s Eye, après Out of Shadows en 2014 et The Hardest Game en 2015.

 

 dossier de presse

 

11-05-2016 - 25-06-2016affiche_sabourdy.jpg

Benoit Sabourdy  Fragmentations Singulières

Les images de Benoit Sabourdy, fortement liées au hasard, sont sans doute les plus proches de l'esprit de Mind's Eye parmi toutes celles dont on a eu le plaisir d’exposer à la galerie jusqu'ici. Souvent il y a une sorte de géométrie qui intervient, une géométrie décrivant des espaces de forme et de dimension indéterminée, auxquels il faut bien sûr ajouter l'élément du temps. Les photo-collages de David Hockney captent également l'espace et le temps, bien que de façon totalement différente.

Cette démarche artistique s'inscrit naturellement dans l'histoire de la photographie. Déjà au milieu du dix-neuvième siècle, des pionniers comme William Henry Fox Talbot et Julia Margaret Cameron réclamaient le hasard comme élément essentiel dans leur travail. Fox Talbot savait qu'une prise de vue pourrait bien inclure des entités non prévues par le photographe et qui parfois enrichissaient l'image. Quant à Cameron, elle apportait expressément moins de soins que nécessaire dans la préparation de ses plaques et floutait les personnages de ses portraits afin de donner au hasard une contribution réelle au résultat final. Elle cherchait ainsi à se démarquer des photographes commerciaux pour lesquels la netteté était l’idéal.

Au niveau plastique, les photographies de Benoit Sabourdy ont des antécédents évidents dans la Nouvelle Vision des années vingt/trente. On pourrait citer Moï Ver et Alexander Rodchenko, et aussi pour certaines de leurs images Heinz Hajek-Halke, Jean Dréville, Maurice Tabard, André Kertész... L'approche de Benoit Sabourdy est néanmoins distincte et originale puisqu'il se sert souvent de multi-exposition plutôt que de surimpression et obtient ainsi des images moins constructivistes que surréalistes, laissant une grande place à l'imaginaire du spectateur.

 ADRIAN BONDY 

dossier de presse

 

 

 

09-03-2016 - 23-04-2016affiche_dambrine.jpg

Michel Dambrine  Ephémères

Les images que nous présente Michel Dambrine s’apparentent à des paysages irréels, étranges, dans lesquels plane l’ombre de l’homme. Bien que toute chose dans ce monde soit forcément éphémère, il s’agit ici de scènes dont l’existence est visiblement précaire, passagère.

L’affiche dans l’expression photographique est souvent porteuse de signes, interagissant avec son environnement immédiat. L’affiche déchirée de Dambrine est un objet en elle-même, comme le sont les graffitis de Brassai ou les craquelures de peinture de Aaron Siskind. Ses affiches ressemblent à des collages, ou plutôt des collages, créations des éléments et du temps, dans lesquels des fragments de visages se sont échoués, impuissants. Un orage, un coup de vent, une main distraite ou malveillante risquent de perturber à jamais l’équilibre fragile de ces trouvailles.

Encore plus éphémères sont les jeux de lumière, clairement transitoires. Les parkings, avec ces faisceaux lumineux intenses, aveuglants, sont des paysages géométriques, glaciaux, dantesques…Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance… 

Dramatiques également, les paysages vallonnés d’étoffes illuminées par des rubans de lumière - on dirait des foudres - sont engageants plutôt que menaçants grâce au cadre duveteux.

ADRIAN BONDY 

Les œuvres exposées sont extraites de trois séries de photographies, Lacérés (1980-1984), La Chambre (depuis 1984) et Parkings (1988).

 

dossier de presse      texte Jean-Claude Lemagny

 

 

  

11-11-2015 - 19-12-2015affiche_nishimura.jpg

Tamiko Nishimura  Shikishima

Le titre de cette exposition, Shikishima, reprend celui du premier recueil de photographies de l’artiste publié en 1973 et réedité, accompagné d’un supplément, en 2013. L’exposition rassemble une sélection des images de ce livre ainsi que celles du livre Eternal Chase, publié en 2012, qui comporte d’autres photos prises à la même époque. Le mot Shikishima est utilisé dans la poésie waka pour désigner Yamato, le Japon. De ces photographies, parfois floues ou composées à la hâte, émanent une spontanéité et une liberté de jeunesse.

dossier de presse

 

 

 

 

 

  

23-09-2015 - 31-10-2015affiche_claridge_hardest-game.jpg


John Claridge  The Hardest Game

Dans les années trente, mon père faisait de la boxe à poings nus, entre plein d’autres choses. Il a combattu dans le East End, le quartier du port de Londres, ainsi qu’à New York. Quand j’étais gosse, je voulais le prendre en photo, et lui disais que je ferais de lui un portrait flatteur. Il m’a dit de lui faire un portrait dur, sans compromis, en ajoutant «Ne regarde pas les traits, regarde-moi en profondeur. Beaucoup de vécu et un peu de souffrance m’ont travaillé la gueule. Ne l’oublie pas.» Je m’y suis efforcé dans les portraits présentés ici.

JOHN CLARIDGE

dossier de presse

 

affiche_pourroy.jpg

06-05-2015 - 27-06-2015

Colette Pourroy  Espaces intérieurs

Une qualité essentielle des images de Colette Pourroy réside dans leur jeu délicat et subtil entre l’ombre et la lumière. Les photographies exposées évoquent, de façon implicite et intime, la famille proche de l’artiste, y compris  elle-même. Elles dégagent du mystère, du secret, et par conséquent ont un caractère universel où chacun et chacune peut s’immerger dans sa propre histoire. L’exposition est composée d’une petite trentaine de tirages argentiques au format carré.

 

 dossier de presse              photos

 

 

 

affiche_bulyonov.jpg

07-01-2015 - 28-02-2015

Anton Bulyonov   Chimères

Des arbres grotesquement tordus, des silhouettes obliques d'animaux se cachant dans les ombres, des oiseaux figés dans l'air, un homme marchant tout près, silencieux — il y a toujours de la vie à la périphérie de l'oeil, il suffit tout simplement de regarder de plus près. On tourne, et ces spectres disparaissent, mais, quelques instants plus tard, ils ressurgissent sous une forme nouvelle. L'imagination joue un jeu étrange, montrant des chimères différentes à chaque fois. Effrayantes et belles, elles attirent le regard mais évitent l'oeil. La beauté bizarre de ces mirages est fuyante, et la seule façon de les figer est de déclencher l'appareil photo.

ANTON BULYONOV

 

 dossier de presse              photos 

 

 

12-11-2014 - 20-12-2014affiche_hashimoto.jpg

Shōkō Hashimoto   Japon Rural, Années 70 

L'exposition est composée de deux thèmes.

Goze

Goze est le nom attribué aux femmes aveugles qui, pour survivre, étaient obligées, leurs vies durant, été comme hiver, de cheminer de village en village, guidées par une femme voyante. A chaque étape, elles jouaient du shamisen, instrument japonais à trois cordes, semblable au banjo, chantaient des airs traditionnels, ou interprétaient des drames musicaux. Cette tradition, vieille de quatre cents ans, touche à sa fin dans les années 70. Pendant l'année 1972-73, Shōkō Hashimoto prend la route avec un trio de membres du groupe Nagaoka Goze afin de partager et enregistrer leur vie de nomade. 

Nishiyama Onsen

Toujours dans les années 70, Shōkō Hashimoto documente la vie communale à Nishiyama Onsen, un spa thermal fréquenté par des personnes d’un certain âge, femmes et hommes, qui se baignent nues, chantent, prennent leur repas, et font la fête ensemble pendant une semaine ou un mois.

Pour accompagner les photographies des goze, François Tisseyre de l'Atelier EcoutezVoir a réalisé une courte vidéo dans laquelle Shōkō Hashimoto interprète quelques airs goze traditionnels.

chansons goze       dossier de presse         photos

24-09-2014 08-11-2014affiche_bondy.jpg

Adrian Bondy   Escales Mathématiques

Dans ma vie de mathématicien, j'ai fréquemment voyagé pour des conférences, des colloques ou des collaborations de recherche. Ces séjours plus ou moins longs m'ont offert le loisir de capturer, Leica en main, des impressions de la vie d'ailleurs : en Chine, à la Barbade, en Sicile, au Brésil… Après avoir présenté les images de photographes dont j'apprécie le travail, je me jette à l'eau à mon tour et me risque à présenter une sélection de ces impressions de voyages.

photos


affiche_claridge.jpg07-05-2014 - 05-07-2014

John Claridge   Out of Shadows / Sorti des Ombres

Deux aspects du travail du photographe sont présentés.

Cent Photographies / One Hundred Photographs

Une sélection d’images tirées du recueil One Hundred Photographs, paru en 1988. Ces photographies ont été récoltées pendant ses voyages de par le monde, et montrent des localités et des sujets divers : musiciens de jazz, Indiens d’Amérique, mines d’ardoise, prisons, natures mortes...

L’Est de Londres / East London

Les plus anciennes de ces photographies, représentant la période 1959-1986, ont été prises quand John Claridge n’avait que 15 ans, lorsqu’il grandissait dans le quartier pauvre qui était l’Est de Londres. Quelques unes ont été exposées à sa première exposition individuelle, à l’âge de 17 ans, à la galerie londonienne de McCann-Erickson. Comme pour Belleville-Menilmontant, le développement ultérieur de l’Est de Londres a inévitablement empreint ces images de nostalgie.

dossier de presse         photos 

 

 

 

affiche_portraits.jpg

19-02-2014 - 26-04-2014

Exposition collective      Au Confluent d'un Rêve et d'une Réalité

Le titre de cette exposition est inspiré de l'idée de portrait évoquée par Georges Perec dans La vie mode d'emploi. Le but de l'exposition est de présenter le portrait photographique dans toute sa diversité: portraits de studio ou de rue, portraits posés ou instantanés, portraits individuels ou de groupes, portraits de célébrités ou d'inconnus, portraits anciens ou contemporains, portraits signés ou anonymes. 

Afin de compléter les images assez variées de six photographes contemporains (Jérôme Barbosa, Adrian Bondy, Philippe Gabel, Claude Pavy, Ray Renolds, Marianne Touchard-Heyman) quelques photographies anciennes sont exposées: un beau portrait de Gide par Albin-Guillot, le grand portrait d'une famille écossaise en pleine campagne, un portrait signé du futuriste Marinetti, le portrait en studio d'un jeune Indien (?) en tenue de cérémonie, une image des années trente d'inspiration surréaliste par le Belge Lauwaert, le portrait officiel de l'auteur John Buchan, alors Gouverneur général du Canada, par Karsh, une photographie typiquement étrange de Meatyard, et une affiche d'une distortion de Kertész.

dossier de presse        photos

 
 
 
 
 
 

affiche_nakafuji.jpg

20-11-2013 21-12-2013

08-01-2014 - 18-01-2014 

Takehiko Nakafuji    Enter the Mirror

Né en 1970 à Tokyo, Takehiko Nakafuji quitte ses études en Lettres à l'Université Waseda afin d'obtenir un diplôme en Photographie aux Arts Visuels de Tokyo, où il est élève de Daido Moriyama. Il produit plusieurs livres de photographies en noir et blanc, basés sur des voyages au Japon, en Europe de l'Est, en Russie, et à Cuba. Cette exposition est tirée de deux de ces livres, Enter the Mirror, sorti en 1997, et le tout récent Sakuan, Matapaan: Hokkaido, pour lequel on lui a décerné en août 2013 le Special Photographer Award au Festival International de Photographie de Higashikawa (Japon). Il est propriétaire de la Gallery Niepce à Yotsuya, Tokyo.

dossier de presse        photos 

   

 

 

 

 

 

affiche_barbosa.jpg

 09-10-2013 - 16-11-2013

Jérôme Barbosa    Ni Vu Ni Connu

Jérôme Barbosa est un jeune photographe vivant à Paris. Afin de nourrir ses projets photographiques, il a beaucoup voyagé, en Europe de l'Est, en Arménie, en Grèce, au Portugal... Nadrupe, le village de ses grand-parents au Portugal, a été l'objet d'un travail s'étalant sur huit années, présenté en septembre 2013 au festival BarrObjectif. A Paris, il s'est intéressé à la vie de sans-papiers et a réalisé des portraits des artistes de l'Atelier de Non-Faire. Tout récemment, il a entamé un travail qui s'annonce passionnant autour de la diagonale du vide.

Depuis quelques années, Jérôme Barbosa pratique également le dessin en autodidacte. Nous présentons les fruits de ces deux activités. Les photographies, glanées dans plusieurs pays européens, appartiennent pour la plupart au courant humaniste. Les dessins, en revanche, montrent une vision très personnelle de la vie, empreinte de délicatesse et d'humour noir.

dossier de presse           photos 

 

 

 

 

 

    

15-05-2013 - 29-06-2013affiche_dreville.jpg

Jean Dréville    L'Energie Ciné Photo Graphique  —  du Pictorialisme à la Nouvelle Vision

Le cinéaste Jean Dréville a connu une activité intense, entre vingt et vingt-cinq ans, comme photographe, graphiste, assistant, éditeur de revues, critique... . Cette exposition, presentée en collaboration avec sa fille, la comédienne Valérie Dréville, et le photographe Thierry Baïze, propose des tirages d'époque ainsi que quelques tirages modernes à partir de plaques de verre.

Nous exposons des photogrammes originaux de son documentaire Quand les épis se courbent, et aussi des photogrammes  - les seules traces qui restent  -  d'un documentaire sur la production de créosote (commande de Joris Ivens),  un reportage au Gymnase Pons à Paris pour la revue Jazz, des photos de plateau du film de Jean Epstein La Chute de la Maison Usher avec Marguerite Gance, des photos de Vieux Paris, premières œuvres photographiques de Jean Dréville, et quelques images  expérimentales (superpositions, juxtapositions... ).

dossier de presse            photos 

 

 

 

 

16-01-2013 - 09-02-2013affiche_pavy.jpg

Claude Pavy    Moments Singuliers de la Vie Ordinaire

Des images souvent nostalgiques qu'elles soient d'hier ou d'aujourd'hui, toujours vues d'un œil bienveillant mais juste. Musicien, Claude Pavy joue avec virtuosité de la gamme du noir et blanc, des tonalités qui conviennent à merveille à ses sujets.

dossier de presse           photos 

 

 

 

 

 

 

affiche_deherder.jpg31-10-2012 - 15-12-2012

Dirk De Herder     Dirk De Herder 1914-2003

Des beaux tirages d'artiste réalisés par ce photographe néerlandais, peu connu en France, dont la vision humaniste rappelle Boubat, Brassai, Kertesz ou Ronis. Tous les tirages proviennent de la famille du photographe.

 

 dossier de presse           photos 

 

 

 

 

 

  

 

15-09-2012 - 06-10-2012affiche_renolds.jpg

Ray Renolds     Visages/Paysages

Une sélection de portraits émanant du travail professionnel de l'artiste, des œuvres extraites d'un projet réalisé dans le Sussex en Angleterre, et quelques images prises pendant ses flâneries en France.